usk

JE FAIS PARTIE DES URBAN SKETCHERS,! C'est quoi???

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu'ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog et/ou sur le
groupe Flickr USK France. Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com. Visitez aussi le blog principal urban sketchers.org
.

Le Manifeste Urban Sketcher. 1.Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 7. Nous partageons nos dessins en ligne. 8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

A partir de septembre 2015. vous pouvez retrouver mes carnets de voyages en dessin et en photos sur un nouveau blog de Blogspot . Pour l'instant un seul voyage, mais il va grossir très vite, car j'en ai "un paquet sous la botte!" A très vite.
http://carnetsdevoyagesdelavagabonde.blogspot.com











mardi 20 juin 2017

Festival de carnets de voyage à Carcassonne


J'ai participé au Festival des Carnets de Voyage à Carcassonne du 9 au 11 juin 2017 en compagnie d'une trentaine de carnettistes de talent.

Arrivée le 8 au soir chez Léna et Alain dans une magnifique maison pleine de dépendances, j'ai fait la connaissance de Marie José Doutres exposante (de Vauvert) et Chantal une amie venue l'aider. Elle sont installées au gite. Nous rejoindront le lendemain, 2 jeunes femmes russes Katya Osina et Elena Yuzefovich.




Invitée par Léna et Alain, je me joins au groupe de leurs voisins et amis, pour partager le diner mitonné par Alain.  Belle ambiance de gens qui se connaissent bien, artistes, peintres,  Léna d'origine Suédoise, est traductrice de romains, polars...  Les murs de la maison sont peints de fresques magnifiques où l'Etranger a toute sa place.

Vendredi matin 9/6. Je retrouve mes 2 collègues pour le petit déjeuner et nous partons en voiture pour monter nos stands Salle Prosper Montagné, Centre ville de Carcassonne. L'ouverture au public est prévue à 14 h aussi, nous avons la matinée pour se concocter un espace de vie.

C'est très joyeux tous ces gens qui s'installent, connus ou pas, je reste près de Marie José, côtoyant entr'autres, Bigoudène, Philippe Bichon, Anne Bronner, Isabelle Paget-Agnès ou Sylvie Ballester, etc.  La salle est grande et les organisateurs font le maximum pour aider, prêter des outils. J'ai vu trop grand, et dois réduire ma surface car Julia Bolshakova arrivera en début d'après midi. J'installe mes 2 panneaux tout neufs sur toile "portraits de marchés du monde" sur le Haut Atlas Marocain et le Cambodge. Trop de carnets aussi, j'en laisse de côté. Ca donne çà au final.



 
 
Pour le repas de midi, 2 services sont prévus, 12 et 13 h, nous mangeons à "l'espace temps" un restau associatif très sympa (et délicieux) qui nous est entièrement réservé, situé à environ 300 M de l'expo.
 
14 h le 9/6/17 : Les premiers visiteurs arrivent. On est aux petits soins pour eux, la journée est chaude mais sera moins intense que le lendemain. Je prends pas mal de contacts. Julya s'est installée près de moi, scotchant sur tissu noir de superbes dessins  qui se décollent aussi rapidement qu'ils sont réinstallés. C'est la course au scotch. Elle a des carnets magnifiques, très divers et dessine à ravir. Une belle mise en page aussi. Elle assure et elle est marrante! aussi grande et costaud que je suis petite, elle parle uniquement anglais mais s'essaie avec force gestes  de m'expliquer des trucs que je ne comprends pas.
 
Pas trop de monde, je fais un tour pour quelques photos des artistes présents.
 
Notre Bigoudène Nationale et ses accordéons.
Daniel Casteill (Aveyron)

Martine Palhol (Clermont)

Marielle Durand Paris
Valérie Aboulker - Paris

Sylvie Ballester -Aix

Claire Lise Debrot- Suisse
Anne Steinlein et P.Bichon au fond

Marta Farina Italie en face de moi
 

Joaquim Dorao Espagne
 
Elena Yusefovich -Russie
Christian Couteau
 


André Terlizzi et Jérémy Soheylian
Et bien sûr Marie José Doutres dont je découvre le travail très intéressant. C'est plutôt des livres d'artistes. Elle est prof d'arts plastiques dans sa ville.
Marie José Doutres

MJ et Chantal


Il aime bien déconner, Simon!
 Mais arrive enfin celui dont je suis Fan de chez Fan : SIMON. J'ai apporté son roman "Amours de Chine" et lui fait dédicacer. En fait, il ne me connaissait pas vraiment, quelques "like" sur FB pour des dessins postés,mais sans plus. Et là on fait vraiment connaissance, je suis intimidée, c'est quelqu'un de très important pour moi, une Pointure et il est là, en train de papoter comme si on était potes de toujours. Vraiment sympa. Il vient sur mon stand un peu plus tard pour regarder mon carnet de Chine et c'est l'occasion d'un échange de photos. Et de conseils aussi. "Laisse respirer tes dessins"


 
  Après la fermeture, tous les carnettistes et les bénévoles vont manger au fameux restaurant tout cool et sympa.
Et c'est l'occasion d'une belle "battle de portraits".  Je n'ai qu'un petit carnet à feuilles de couleurs, ça fera l'affaire.

Des photos ont été prises par les uns et les autres. J'adore ces ambiances !
A la table de Joaquin et Katya


C'est  Katya Osina qui m'a croquée

Alex Kuo- Taiwan
 J'ai dessiné Alex Kuo (vert), sa compagne (bleu) et sa traductrice (vert foncé). Ils formaient une sacrée équipe tous les 3.
Voila le résultat collé ensuite dans mon grand carnet
SAMEDI 10/6/17 : Une journée torride s'annonce déjà. Les portes sont ouvertes pour faire entrer visiteurs et souffle de vent (hypothétique). Beaucoup de monde toute la journée, j'ai pris un maximum de contacts et parlé sans cesse du financement participatif sur Ulule pour l'édition de mon carnet de voyage "OUZBEKISTAN carnet de voyage d'une croqueuse compulsive". Je ne sais si ça donnera grand chose mais il faut tenter.
Pour les ventes c'est assez réduit, surtout des cartes postales et quelques rares petits carnets accordéon fait maison "un après midi place aux épices à Marrakech" et "une semaine à Sidi".
On sent que cette région est bien sinistrée, chômage, crise, magasins fermés sans repreneurs, et un peu "zone"  dans les rues.

Mais toujours belle ambiance, que ce soit au niveau des organisateurs que des artistes.
Alessio Defendini; Italie

Cendrine Bonami Redler
Annick Botrel

Dans l'après midi, Monique me rejoint sur le stand pour un coup de main. Elle est venue à Carcassonne dessiner et m'aider un peu. C'est sympa, ça me permet d'aller voir les uns et les autres, Simon le voisin juste derrière mon stand, Philippe Bichon, Cendrine Bonami Redler, un concentré de joie de vivre dont j'achète enfin le fameux "de baraque en baraque" sur le camp de Roms  à Montreuil. Dédicace!
Je découvre le travail d'Alex Kuo, magnifique. Beaucoup d'architecture, il dessine avec un bâtonnet trempé dans l'encre de Chine. Raffiné.

Le soir, il est prévu un apéro à la Métairie, un bel endroit qui fait face aux remparts. Il fait tellement chaud! Lionel nous propose d'aller chez lui après la fermeture pour prendre une douche!  Du coup, avec MJ et Chantal nous partons ensemble. Il a tout prévu, chacun sa serviette et dès qu'on a fini on passe le relais au suivant. Quel grand cœur, avec son ami Mehdi, ils sont adorables.

Arrivés sur place, on retrouve une bonne bande. Cendrine a attaqué les remparts au gris de payne anticipant sur la tombée de la nuit imminente. C'est l'anniversaire de Philippe alors, ça trinque. Quelques petits dessins s'échangent de ci de là.


Ca dessine déjà. Simon et Annick



Anne Steinlein, Bigoudene et Anne Bronner
Philippe et Simon



La pizza au food truck est annoncée avec un délai de 1 heure 30 aussi, nous rentrons avec mes 2 copines vers 22 heures et partageons ensemble le plateau  fromage qui nous attendait.
 Allez dodo, faut être en forme pour la dernière journée.


Avant de nous séparer, nous avons droit à la photo de groupe. Vous en reconnaitrez certains ou certaines?
 
DIMANCHE 11 JUIN 2017. Comme la veille, la canicule s'installe dès le matin.
 
Entre 10 et 13 h, visite des stands des 30 carnettistes. J'ai repéré celui de Sonia Le Van qui fabrique des carnets sympas. Je lui en achète 2 dont un bel orange pour Monique.

14 h : Il fait tellement chaud que les visiteurs se font rares.  Je vais écouter un petit moment la conférence de Simon mais je dois rejoindre mon stand car il est vide, Monique arrive un peu plus tard.

A 17h 30, certains stands sont déjà démontés, et on en fait autant. On récupère les voitures et on engouffre le tout dans le coffre.  Tout le monde se sépare, bises, à bientôt. Nous allons manger un morceau avec Monique, mais le dimanche, il n'y a pas grand chose d'ouvert. La place Carnot et sa fontaine "Neptune et poissons crachant de l'eau" fait l'affaire. Un petit crobart avant de manger.


Lundi 12 juin 2017 : J'ai prévu de rentrer aujourd'hui en prenant mon temps. Après le petit déjeuner avec Léna, je fais faire un petit dessin de la trop mignonne "cabane au fond des bois". Léna m'explique que cette cabane en bois était placée dans un arbre en hauteur, mais au fil des ans, elle vacillait et risquait de tomber. Aussi les copains sont intervenus pour la descendre et la placer sur un socle de parpaings à terre.
Elle est magnifique avec ses têtes d'animaux sculptés en bois, comme les têtes de dragons dans les temples Laotiens ou Birmans. Un cheval de bois noir d'un manège tout près complète la scène. Je fais mes adieux à Léna et sa magnifique demeure et pars en direction de la ville pour quelques dessins des remparts.



 
J'avais projeté de rejoindre Simon à Bram où il faisait une expo avec Alessio Defendini, mais j'ai eu des petits incidents et suis rentrée en début d'après midi, très fatiguée, m'arrêtant 4 fois sur les aires d'autoroute. C'était pas mon jour.
 
Mais quel plaisir d'avoir partagé ces bons moments avec tous ces talents! Prête à remettre ça, le week end du 1er et 2 juillet à La Roque d'Anthéron. Au plaisir de vous y retrouver. Et en plus, il y aura ma super copine Ludivine, alors CHICHE?
 
 
 

dimanche 18 juin 2017

Rencontre Nationale des Urban Sketchers de Lorient du 3 au 5/06/2017

Ah la la! je suis à la bourre pour mes articles. J'ai fait tant de choses ces derniers temps, que je n'ai pas eu le temps de me poser, traiter les photos, les dessins. Bon je m'y mets.

Dans l'ordre, depuis mon retour du Japon, le week end du 3 au 5 juin à Lorient, cette fameuse rencontre orchestrée par notre talentueuse Bigoudene46 et ses acolytes croqueurs, pour gérer la venue de 300 Sketchers de tous horizons et même nos amis Belges, toujours sympas et photographes émérites.

Partie avec ma copine Sylvie le vendredi après midi, nous arrivons (après le  retard habituel de la SNCF)  à minuit à Lorient. Heureusement l'Hôtel Ibis est à côté de la gare. Nous retrouvons le lendemain les copines lyonnaises croqueuses, Marie Cécile, Edith et Elizabeth dans le même hôtel que nous.

Samedi matin 3/6/17 : RV pour prendre le bateau et nous rendre à l'Ile de Groix. A l'embarcadère, certaines commencent déjà à titiller crayons et carnets. Moi je fais la bise à tous ceux et celles que je connais ou pas. Ca prend du temps. Il y a le beau Pen Duyk de Tabarly, ça fait envie, mais je ne suis pas trop réveillée. (trop tard, notre bateau nous appelle!).

Je retrouve Claude et Christian Quintric, carnettistes de Camaret que j'avais rencontrés à Luang Prabang (Laos) en février 2016.. Ca fait plaisir de se revoir. On échange à bâtons rompus.
Un petit vent frisquet nous gèle un peu, mais le soleil s'impose; en quelques minutes, il faut beau.


Après une vingtaine de minutes, le bateau nous dépose sur l'Ile. Petit arrêt au Café du port, puis montée au village de Loctudy et découverte d'un charmant cinéma désuet "CINEMA DES FAMILLES". Des passants nous informent qu'il est en vente et sans acquéreur probable, sera fermé prochainement. Dommage! à l'affiche "De l'autre côté de l'espoir" d'Aki Kaurismaki, que j'avais bien aimé.


 
 
Quand arrive l'heure de manger, nous découvrons une jolie Crèperie dans la montée et nous nous attablons, retrouvant des croqueuses et croqueurs affamés comme nous. Un peu plus tard, nos pas nous emmènent à Port Lay, le mal nommé. Un côté carte postale qui nous plait quand même bien à tous, car je l'ai vu sous toutes ses facettes. Le soleil tourne, les couleurs changent vite.
 
Juste la page de gauche
 

la page double en entier
 
 
 
Au retour de Lorient, vers 18h 30, nous avons RV pour un apéro suivi d'un repas réservé dans un restaurant dans le quartier où nous avons embarqué. C'est super sympa; pas  évident de gérer tout ce monde. Mais les tables rondes sont prêtes et les plats servis rapidement. Et c'est bon.
 
 
 
Chaque jour, nous avons le choix sur plusieurs spots de dessin et on peut choisir en fonction de ses envies ou objectifs.
 
Dimanche 04/06/2017 : Le soleil est en berne mais il ne fait pas froid. Nous décidons de partir  Locmiquélic (le nom infernal que personne n'arrive  à retenir) et partons avec le bateau- navette.
 
Locmiquélic : Port Sainte Catherine. Les petites barques de pêcheurs en premier plan, ses barges et catamarans en second plan et un gros cargo rouge voisin des fameuses grues bleues en dernier plan m'interpellent. J'aime bien ce paysage gris qui se révèle grâce aux couleurs des engins posés sur l'eau.
 
 
Il fait sacrément gris d'un coup!

 
Après avoir mangé des sandwichs, nous revoilà partis près du Port Ste Catherine. Le club de plongée a une superbe fresque sur son mur. Un énorme poulpe qui semble lécher les combinaisons de plongée qui sèchent au vent. Allez, je m'y colle.
 


Le temps devient de plus en plus gris et frais, quelques gouttes s'échappent des nuages. Un habitant du coin nous regarde dessiner et nous propose de nous emmener à l'embarcadère dans  sa voiture. Trop sympa. On s'entasse  à 6 dans la voiture!
ou "Comment fait-on rentrer 4 éléphants dans une Dauphine à toit  ouvrant. Devinez un peu c'est un jeu d'enfant, on en met 2 derrière et les 2 autres devant!" Vous vous rappelez de cette chanson!!! Je crois que c'était Hugues Aufray. Pour les éléphants, c'est pas cool!

Là on a déjà des croqueurs qui attendent la navette fluviale.

 
 
On se retrouve pour un apéro sous le Barnum de l'Hôtel Gabriel et on échange mutuellement les carnets pour découvrir les dessins du jour de chacun. Il y a aussi une très belle expo de Sketchers de  Lorient et sa région, c'est juste à côté, on en profite pour la visiter. Que de talents!
 
Nous partons manger ensuite avec Suzanne, notre doyenne, toujours aussi vive, venue de Strasbourg pour l'occasion avec sa cousine. C'est un plaisir de l'avoir avec nous autour de cette table. Et puis arrive Christine Deschamps de la région Bourgogne, avec des amis et on en profite pour regarder ses carnets si beaux.
 
LUNDI 05 JUIN 2017  Dernier jour.
On nous a annoncé de la pluie pour midi... Mais dès le matin, le ciel est bien chargé.
 
Claude et Christian nous ont proposé de nous récupérer Sylvie et moi pour aller dessiner les jolies maisons colorées de la Rue Madame de Sévigné. 9h. Nous partons et nous postons chacun devant la maison de nos rêves (ou pas).
 
Sylvie et moi jetons notre dévolu sur cette curieuse bâtisse qui fait un peu Siège d'un syndicat local. Les mots "Union Coopérative" sont dessinés sur la façade à colonnes. On commence notre dessin, mais la pluie fine au début s'intensifie et mes crayons de couleur aquarellables goûtent moyennement la plaisanterie. On plie bagage.
 
Christian nous embarque dans sa voiture direction "les Halles de Merville" où nous attendent les étals de magnifiques poissons. J'adore dessiner les poissons, vraiment c'est un sujet dont je ne me lasse jamais.
Pierrick Ruel nous autorise à dessiner son banc. Les énormes araignées de mer, brunes et ocre vampirisent le rayon sous l'œil impavide des merlans de ligne, parfaitement argentés sous les néons, les encornets semblent jouer d'un instrument invisibles en lançant leur tentacules gluantes sur les pavés de saumon. Et l'énorme merlu, la gueule béante plantée de dents acérées, assène un rictus moqueur à ses congénères. Je me lâche.
 


 
 
Mais mes collègues m'informent du soleil qui refait son apparition. Nous repartons finir la fameuse maison. Presque terminée, la pluie nous ramène  à son bon souvenir.
 
Il est l'heure de partir à l'hôtel chercher nos valises, le train est à 14h 30.
Nous cherchons un petit restaurant ouvert dans le quartier, lundi de Pentecôte, tout est fermé ici. Au Snack de la gare, surprises, nous retrouvons Françoise D. Logée chez sa sœur, elle a aussi fait partie des Sketchers sans qu'on se voit une seule fois du week end. Nous faisons le trajet retour dans le même train.
 
Prendre une photo depuis la fenêtre du premier étage, c'est pas bête!
 
Ce fut un super week end. Très bien organisé, la pluie a eu la décence de se montrer le dernier jour seulement. Plein de croqueurs de tous les coins de France, dans une communion réelle autour de cette ville intéressante qu'est Lorient. Bravo aux organisateurs.
 
Et l'année prochaine, c'est où?